SECTEUR DE LA CIMENTERIE                   



Evolution de la production au cours des 3 dernières années


Période Production (Tonnes) Taux de croissance (%)
2012 1 969 677,93  
2013 2 072 936 5,24
2014 2 601 474 25,5
2015 2 520 000 -3,13
Mise à jour : 06-01-2016

La production de ciment est en constante hausse depuis 2012. Ainsi, la production annuelle de ciment en Côte d’Ivoire est passée de 1 969 677,93 tonnes en 2012 à 2 601 474 tonnes en 2014, soit une hausse de 32,08 % entre 2012 et 2014 et un accroissement de 10, 69% en moyenne par an sur la même période.


Le marché de ciment devient de plus en plus demandeur de ciment et requiert ainsi un besoin d’accroissement de la production locale pour l’approvisionner suffisamment.


I- ENTREPRISES DE PRODUCTION DU CIMENT ET CAPACITES

  • Entreprises existantes

La filière ciment compte à ce jour quatre (04) cimenteries en activité avec une capacité totale de production installée estimée à 2 900 000 tonnes/an repartie comme suit :

Entreprises Capacités (tonne/an)
Société des Ciments d’Abidjan (SCA) 950 000
Société des Ciments du Sud-Ouest (SOCIM) 500 000
Société Ivoirienne de Ciments et Matériaux (SOCIMAT) 950 000
Société Ciment d’Afrique (CIMAF) 500 000
Total 2 900 000
Mise à jour : 06-01-2016

 

  • Entrée imminente en production de nouvelles cimenteries (début 2016)

 

Nouvelles entreprises/Extension Capacités (tonne/an) Investissements Réalisés (CFA)
Extension de CIMAF (Abidjan) 500 000  
CIMENTER 750 000  40 milliards
Mise à jour : 06-01-2016

 

  • La mise en service prochaine prévue en début 2016 de l’usine CIMENTER (Groupe AMIDA) de capacité 750 000 Tonnes par an. Cette usine permettra de porter la capacité de production nationale à 3 650 000 tonnes par an en début 2016.
  • Il en est de même pour l’’extension de l’usine de la société CIMAF de 500 000 tonnes/an qui permettra de porter la capacité total nationale de production à 4 150 000 tonnes/an.  

 

II- EMPLOIS

Le nombre d’emplois créés par le secteur de la cimenterie en Côte d’Ivoire est indiqué dans le tableau ci-après :

 

Années Emplois créés Taux de croissance
2011 421  
2012 442 4,99
2013 620 40,27
2014 640 3,22
2015 652 1,87
2016 (projeté) 662 1,5
2017 (projeté) 912 37,8
Mise à jour : 10-05-2016

Le nombre d’emploi créé dans le secteur de la cimenterie a connu une augmentation depuis 2011 jusqu’à 2015. Ce nombre va continuer à s’accroître en 2016 et 2017 avec les nouveaux investissements et les projets d’extension des capacités des unités locales existantes.


 

La consommation de ciment durant la période 2011 à 2015 se présente de la façon suivante :

 

Période Consommation (Tonnes)
2011 1 435 000
2012 1 850 000
2013 2 000 000
2014 2 700 000
2015 3 000 000
2016 (projection) 3 420 000
2017 (projection) 4 000 000
Mise à jour : 10-05-2016

 

Depuis 2011, la consommation du ciment en Côte d’Ivoire a augmenté du fait notamment de la réalisation sur l’ensemble du territoire national de grands chantiers de construction (ponts, route, logement sociaux, autoroute, etc.)
En effet, la part des grands projets dans l’achat de ciment est passée de l’ordre de 3 % en 2013 à 7 % en 2014 et se situe à environ 19 % sur le premier trimestre en 2015. Au total, ce sont environ 180 000 tonnes qui ont été livrées en 2014 aux grands travaux de construction.

Cela a entrainé :

  • une pénurie passagère constatée au premier trimestre de 2015 du fait notamment de ces grands travaux ;
  • la décision du Gouvernement de faire réaliser une importation ponctuelle de 300 000 tonnes de ciment par les cimentiers sur la période de mai à juillet 2015 pour faire face à cette pénurie constatées sur la période du premier trimestre 2015.

 

 

  • Prix sortie usine du ciment

Les prix du ciment sortie-usine sont fixés entre 79 960 FCFA/tonne et 83 500 FCFA/tonne selon les cimentiers. Ces prix sont restés inchangés durant la période de raréfaction du ciment constaté au premier trimestre 2015.
Ces prix sont restés les même durant ces trois dernières années.

 

  • Prix du ciment commercialisé par les grossistes et les détaillants

Evolution des prix au cours des 5 dernières années

 

Période Localité Prix actuels (FCFA/tonne)
2014 Abidjan 90 000 -100 000
Intérieur du pays 100 000 -110 000
2015 Abidjan 90 000 - 95 000
Intérieur du pays 100 000 -120 000
Mise à jour : 06-01-2016

 

  • Le prix du ciment a connu une forte augmentation entre le mois de mars à mai 2015 du fait de la raréfaction du ciment constaté au premier trimestre 2015.
  • Sur cette période, le prix de la tonne de ciment est passé de 90 000F à 110 000 F à Abidjan tandis que dans certaines villes de l’intérieur, le prix à cette  même période est monté jusqu’à 140 000F.
  • A la faveur de l’importation des 300 000 tonnes par les cimentiers décidés par le Gouvernement dont les premiers arrivages ont débuté en juin 2015, les prix ont commencé à chuter progressivement. Ainsi, de novembre à décembre 2015, la tonne de ciment se vend entre 90 000F et 95 000F à Abidjan et entre 100 000F et 120 000F à l’intérieur du pays, pour ce qui est de la variété 32.5 CPJ.

 

Quant au ciment de type 42.5, qui est de qualité supérieure, son prix oscille entre 110 000F et 140 000F à l’intérieur du pays tandis qu’à  Abidjan, son prix se situe entre 97 000F et 110 000 F/an.

  • Globalement, Il est constaté une baisse des prix du ciment sur la majorité des points de vente aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays. Cette situation augure d’une normalisation progressive des prix du ciment qui permettra de retrouver le niveau d’avant janvier 2015 (90 000 à 100 000 francs CFA la tonne à Abidjan et 100 000 à 110 000 francs CFA la tonne à l’intérieur).

 

 

  • Actions menées par le Gouvernement

 

Pour protéger les unités locales de production nationale et sécuriser le marché locale contre les importations massives et frauduleuses de ciment, il a été pris la circulaire douanière N°1662/MPMB/DGD du 02 janvier 2014.

Cette circulaire douanière vise à règlementer l’importation de ciment et à renforcer le contrôle du produit à l’importation.  

 

 

  • Extension des capacités des unités existantes

Cette extension concerne les entreprises indiquées dans le tableau ci-après :

 

Sociétés Capacités (tonne/an)
CIMAF (Abidjan) 500 000
SOCIM 500 000
SOCIMAT 500 000
TOTAL 1 500 000
Mise à jour : 06-01-2016

  • Nouveaux investissements

Les nouveaux investissements en cours de réalisation sont indiqués dans le tableau ci-après :

Sociétés Capacités (tonne/an) Investissements prévus
IVORY DIAMOND CEMENT 500 000  
CIMENT IVOIRE 800 000  
MEDCEM IVORY COAST 1 000 000  
CIMAF (nouvelle usine à San Pedro) 1 000 000  
DANGOTE 1 500 000  
LIMAK AFRICA 1 000 000 26 milliards
CIM IVOIRE 2 000 000  
TOTAL 5 800 000  
Mise à jour : 06-01-2016

Il convient de noter que la société LIMAK AFRICA a organisé la cérémonie de la pose de la première pierre le 18 décembre 2015 sous la Présidence de Monsieur le Premier Ministre et en présence des Ministres en charge de l’Industrie, de l’Intérieur, et de la Défense. Le montant d’investissement pour ce projet est estimé à 26 milliards de francs CFA.

La mise en service de toutes les unités en projets est prévue au plus tard en 2017-2018  et permettra  d’augmenter les capacités de production nationale de ciment à 5 800 000 tonnes/an.



La consommation locale de ciment connait progressivement une hausse ces dernières années et est en passe de dépasser les capacités de production locales de ciment.


La réalisation effective des six nouveaux projets d’investissements annoncés dans le secteur de la cimenterie ainsi que les projets d’extensions des unités existantes permettra d’accroître les capacités de production locale en passant de 2 900 000 tonnes/an à 12 200 000 tonnes/an et de satisfaire ainsi les besoins du marché local.


En ce qui concerne la compétitivité du secteur, à la suite de l’opération d’importation des 300 000 tonnes de ciments pour combler le déficit constaté au premier trimestre 2015, le Gouvernement, à travers le Ministère de l’Industrie et des Mines est en train de travailler en collaboration avec les acteurs concernés (Ministère en charge du Commerce, du Budget, du MEF, les Douanes, le PAA, le BNETD), est en train de travailler sur les conditions d’amélioration de la compétitivité globale du secteur du ciment en Côte d’Ivoire.